Sunday, April 1, 2018

« Les jardins de la solidarité », une nouvelle stratégie du conseil municipal de Cavaillon

« Les jardins de la solidarité », une nouvelle stratégie du conseil municipal de Cavaillon

Le conseil municipal de Cavaillon (Sud), sous le leadership du maire principal, Ernst Ais, n’entend vraiment pas rester les bras en croix et regarder la population croupit dans la misère noire malgré le manque des fonds disponible dans la collectivité à la disposition des élus locaux. Avec un ensemble d'initiatives, le Premier citoyen de Cavaillon travaille d'arrache pieds pour améliorer les conditions de vie de cette population. En témoigne, une nouvelle initiative appelée : « Les jardins de la solidarité », a informé vendredi 30 mars à HPN, l’édile de la ville, l’homme d’affaires Ernst Ais.
Les jardins de la solidarité est une nouvelle stratégie de ce conseil municipal qui a pour objectif de permettre à des familles de la Commune de cavaillon (Sud) particulièrement les personnes les plus vulnérables de trouver régulièrement des fruits et  des légumes à consommer. Ce, grâce à l'accompagnement socio-professionnel de quelques agronomes et agents agricoles de la région. Ces derniers réalisent un travail de maraichage et d'entretien d'espaces verts, nous a expliqué M. Ais.
Le jeudi 29 mars 2018, quatre femmes rurales : Eunide, Françoise, Guetty et Lolo, chefs d’organisations ont distribué à 129 femmes de la zone des « paniers solidarité » contenant des légumes, des œufs et de l’huile. Ce programme financé par la FOKAL  va permettre aux 129 femmes bénéficiaires de créer  des activités génératrices de revenus. C'est la Mairesse adjointe Myriam Jean-Louis qui supervise cette activité. Ces femmes viennent toutes des localités avoisinantes a indiqué l’édile de Cavaillon à l'agence en ligne HPN. 
« Cette modeste initiative  apporte de l’eau au moulin du maire », s’est réjoui Ernst Ais, indiquant au passage avoir pris la décision d’encourager toutes les femmes cultivateurs, à créer un « jardin de solidarité » à travers les localités de la commune.
Cette initiative sera également étendue dans les écoles. Certains directeurs d’établissements sont déjà invités à travailler avec les élèves pour établir leurs propres « jardins de solidarités » dans la cour des écoles a indiqué le Maire. Par ailleurs, il souligne que la mairie de cavaillon s'engage à fournir les semences nécessaires. Une stratégie qui permettra du même coup aux écoliers de recevoir les protéines en quantité suffisante. 
En plus de l’élevage de lapins sur la ferme,  une timide distribution de cabris se fait actuellement dans certaines localités. Un don de l’Association Cavaillon/Kavayon de France à la mairie de Cavaillon d’Haïti, a informé le maire et entrepreneur, Ernst Ais.
Ernst Ais dit souhaiter dans les mois prochain mois une plus grande disponibilité  de fruits et  de légumes  un peu partout à Cavaillon.  Le maire a aussi salué le support  de l’église Saint-Charles des Etats Unis d'Amérique à la  Confédération de femmes de Cavaillon (COFECA), une institution que dirige Mme Myriame Jean-Louis.  Entre autre, il souligne  le soutien incommensurable du  Ministère de l'agriculture des ressources naturelles et du développement rural (MARNDR) aux familles qui avaient perdu leurs bétails au passage du cyclone Matthew.
AL/HPN